Communiqué de presse à la suite de l’accident de travail mortel sur un chantier SNCF

Madame, Monsieur,

 

A nouveau, la famille des ouvriers constructeurs porte le deuil de ses membres victimes de mort violente.

Dans la nuit du 9 au 10 octobre, un accident mortel est survenu sur un chantier SNCF près de Capvern dans les Hautes Pyrénées. Bilan : 2 morts et 3 blessés dont 2 où le pronostic vital est engagé.

 

La fatalité ne peut plus être un argument disculpant ! Tout comme la règle instaurée par l’oligarchie politico-patronal et judiciaire sur la co-responsabilité des victimes sous subordination de l’employeur, est insupportable de mépris pour les familles !

 

La FNSCBA CGT dénonce et accuse les pouvoirs publics dans leur course effrénée de la dérégulation du travail favorisant une sous traitance toujours plus malléable et sacrifiable.

Vos profits ont le goût de notre sang :

 

– 200 morts environ par an, intérimaires et salariés détachés compris.

– 8 000 invalides environ par an, intérimaires et salariés détachés compris, uniquement dans le BTP en France.

 

Ce jour, jeudi 11 octobre 2018, les 152 camarades participants à nos « Journées des CHSCT « ont observé une minute de silence à la mémoire des victimes, tombés pour les besoins fondamentaux de construction et de voies de communication nécessaires à notre pays.

Que le souvenir de ces pères de famille demeure.

 

Frédéric Mau,
Secrétaire fédéral en charge des questions De la Santé au Travail

Les publications

< > Toutes les publications