Mouvement de grève des ouvriers chez BATEG (Vinci Construction Ile-de-France)

Lundi 4 mars 2019 au matin plus de 170 ouvriers de BATEG se sont mis en grève et rassemblés au siège de l’entreprise à Velizy (78). Depuis 3 semaines ils ont déposé leur cahier de revendications.

 

Face à la détermination des salariés, une délégation a été reçue par la direction en fin de matinée mais celle-ci continue à faire la sourde oreille.

Alors que le Groupe VINCI a fait 3 milliards de résultats en 2018, a augmenté le dividende de ces actionnaires de 9% … : c’est toujours l’austérité salariale pour les salariés !

 

C’est intolérable, alors les salariés poursuivent leur mouvement jusqu’à satisfaction de leurs revendications :

  • Une prime mensuelle et définitive de 200€ pour tous nos compagnons.
  • Que l’enveloppe d’augmentation salariale soit de 3%, dont une augmentation générale de 2,5% et 0,5% en individuel.
  • Une indemnité de nettoyage de 20€.
  • Que le panier soit revalorisé à hauteur de 15€.
  • Nous demandons que l’entreprise prenne en charge les jours de carence dans leurs totalités et quelque soient le nombre d’arrêts maladie comme les Etam et Cadres.
  • Nous voulons que la prime des samedis travaillés soit portée à hauteur de 130 euros comme les Etam et Cadres.
  • Nous souhaitons une révision de l’accord d’intéressement car être pénalisés à cause des accidents que nous avons en exerçant notre métier c’est injuste.
  • Nous demandons à tous les compagnons y compris intérimaires de faire les horaires normaux 8h à 12h et 13h à 16h30 à partir du Lundi 25 Février.
  • Nous ne tolèrerons aucune menace envers les compagnons, y compris intérimaires, de la part des responsables de nos chantiers.

 

Et ils sont toujours aussi déterminés :

Ce matin mardi 5 mars, les salariés de BATEG ont reconduit la grève et trois gros chantiers sont bloqués en région parisienne :

  • Chantier Tour DUO, boulevard du Général Jean Simon (Paris 13°)
  • Tour Trinity à la Défense (92)
  • Chantier Origine, près de l’Aréna à Nanterre (92)

 

Et il n’y a pas que chez BATEG que les salariés se mobilisent : hier lundi 4 mars, sur le chantier de la ligne 12 du métro, les salariés de Chantiers Modernes et Dodin (filiales de Vinci Construction) ont également débrayé pour obtenir une prime de chantier pour tous les salariés.

La direction du chantier a annoncé qu’elle accepte de verser la prime : les salariés sur le chantier ont suspendu mardi matin la grève mais ils attendent des garanties écrites de la direction sur le montant et les conditions de versement de cette prime : des négociations sont en cours avec la direction.

 

La direction du Groupe VINCI ne peut pas continuer à rester sourde, elle doit entendre et répondre aux demandes légitimes des salariés.

 

Grève - Communique de presse 5-03-2019.doc

Les publications

< > Toutes les publications