Accueil > Non classé > Les actualités

Note aux organisations de la CGT concernant la situation sociale. A diffuser largement. Nouvelles manoeuvres du gouvernement

Le Gouvernement tente une nouvelle manoeuvre contre le mouvement social au moment oĂč va commencer l’EURO de football. Le PrĂ©sident de la RĂ©publique, le Premier Ministre et plusieurs ministres ont multipliĂ© les menaces contre les grĂ©vistes, en pointant du doigt certaines professions.

Ils menacent aujourd’hui de rĂ©quisitionner des grĂ©vistes, ouvrant la surenchĂšre Ă  la droite et Ă  l’extrĂȘme droite. Cette manoeuvre a pour but de continuer Ă  discrĂ©diter les salariĂ©s en lutte et la CGT, et est Ă©videmment relayĂ©e abondamment par une partie de la presse.

 
Nous dĂ©nonçons Ă  l’avance toute rĂ©quisition de grĂ©vistes qui constituerait une remise en cause du droit de grĂšve dans notre pays. Cette mĂ©thode avait Ă©tĂ© utilisĂ©e concernant le secteur des raffineries en 2010 et l’OIT avait condamnĂ© Ă  l’époque le gouvernement de SARKOZY.

 
Dans ce contexte, certains tentent de semer le trouble sur des dĂ©clarations du SecrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de la CGT. VoilĂ  ce qui a Ă©tĂ© dĂ©clarĂ© hier : « la CGT souhaite que l’EURO se dĂ©roule comme une vraie fĂȘte populaire dans les stades et dans les fan-zones. Je ne suis pas sĂ»r que bloquer l’accĂšs au stade pour les supporters soit la meilleure image que l’on puisse donner de la CGT. Nous serons donc prĂ©sents autour des stades et des fan-zones pour informer la population des raisons du conflit, des tracts seront donc diffusĂ©s en plusieurs langues pour nous adresser Ă  l’ensemble des supporters. Le mouvement n’est pas terminĂ© et les grĂšves vont se poursuivre ».

 
Ceux qui ternissent l’image de la France sont ceux qui, depuis des mois, refusent d’écouter les salariĂ©s et l’opinion publique. Le Gouvernement a spĂ©culĂ© depuis des mois sur l’essoufflement du mouvement, puis sur son arrĂȘt avec la tenue de l’EURO de foot. Par son obstination et ses calculs politiciens, il porte l’entiĂšre responsabilitĂ© de la situation que connait le pays.

 

Non, le mouvement ne faiblit pas et notre dĂ©termination reste la mĂȘme. Les grĂšves continuent et de nombreuses initiatives et manifestations ont encore eu lieu hier. La votation est bien engagĂ©e et recueille d’excellents Ă©chos. La journĂ©e du 14 juin s’annonce dĂ©jĂ  trĂšs importante et il faut poursuivre les efforts pour confirmer ce succĂšs.
N’en doutons pas, les manoeuvres et provocations, tant gouvernementales que patronales, vont se poursuivre. Restons concentrĂ©s et mobilisĂ©s sur nos objectifs revendicatifs.
Montreuil, le 10 juin 2016